Fermer


21 mai
2017
Actualité Prophétique
9573 Vues

A la découverte des réformateurs : Pierre Valdès

 

Le Monument international de la Réformation, généralement connu sous le nom de Mur des Réformateurs, se situe à Genève, en Suisse. Ce monument est, en cette année dite anniversaire des 500 ans de la Réforme, très visité. Il rend hommage à une vingtaine de personnages importants, ayant marqué le mouvement de la réforme, comme Luther, Zwingli, Cromwell…
Inauguré en 1909 pour le 400e anniversaire de la naissance de Jean Calvin, on y trouve les statues de quatre grands réformateurs : Guillaume Farel, Jean Calvin, Theodore de Bèze, John Knox, tenant la Bible à la main. En 2002, lors de la fête de la Réformation, a été gravé dans la pierre du mur le nom de trois autres précurseurs de la Réforme : Pierre Valdo , John Wyclif , Jean Hus et celui de la première femme à y figurer, au titre de théologienne et historienne de la Réforme, Marie Dentière. 
Pour ceux qui ont lu « le Grand Espoir » aussi connu sous le nom de « la Tragédie des Siècles » ou « la Grande Controverse » de l’auteur Ellen G. White , ces noms ne sont pas inconnus.
L’action des vaudois y est décrite au chapitre 4 « les vaudois du piémont », mais aussi dans le chant « Le colporteur vaudois ». Les vaudois ou les pauvres de Lyon tirent leur nom du prédicateur Pierre Valdès (1140-1217).

Pierre Valdo ou Vaudès, l’un des plus anciens réformateurs

Pierre Valdo, Valdès ou Vaudès, dit Valdès de Lyon, est un riche marchand lyonnais du XIIème siècle. Le XIIème  siècle en Europe est, sur bien des plans, une période de renouveau. Outre les Croisades, l’essor urbain, et les premiers États bureaucratiques d’Occident, la Renaissance a permis l’émergence des littératures vernaculaires, le renouveau des classiques latins, la redécouverte de la science grecque et les origines des premières universités d’Europe. Cependant, le peuple est illettré, même les nobles et les chevaliers ne savent ni lire ni écrire. Seuls le clergé et les marchands font exception.
Valdo est un homme pieux qui constate combien l’Eglise Catholique romaine s’est éloignée des écrits bibliques, notamment au travers du dogme de la transsubstantiation et de l’adoration de l’hostie. Il est pris d’un grand désir de connaître les Ecritures.
L’histoire raconte que sa prise de conscience a lieu, un soir, lorsqu’un de ses amis tombe subitement mort. Il s’interroge alors : « Serais-je prêt à rencontrer Dieu, je perdais la vie maintenant ? »
A la lecture de Marc 10, il décide de faire ce que Jésus dit au jeune homme riche « Vends tout ce que tu as et donne-le aux pauvres ». Il donne à sa femme et sa fille ce dont elles ont besoin pour vivre et distribue le reste.
Avec l’aide de deux prêtres, il entreprend de traduire la bible en langage courant, car celle-ci n’existe qu’en latin. Et c’est ainsi, qu’il comprend que le salut se trouve dans la foi au Seigneur Jésus et par sa grâce seule. Il annonce alors la Bonne nouvelle dans sa maison, qui devient à la fois une école et un hôpital public, où il héberge et nourrit les pauvres qui y viennent. Il forme également, des disciples, qui vont deux par deux prêcher l’Evangile dans les rues et sur les places publiques.
Puisque Vaudès de Lyon et ses disciples « les vaudois » condamnent les erreurs de Rome, il est excommunié par le pape Alexandre III en 1184.

La théologie des vaudois*

Les vaudois se séparent de l’Église catholique sur les points suivants :

  • le radicalisme évangélique, centré sur le « sermon sur la montagne » qui les amène à refuser le serment civil ;
  • la contestation de l’institution romaine : ils sont contre la papauté, contre le pouvoir et la richesse de l’Église ;
  • le rejet du purgatoire et des indulgences ainsi que du culte des saints ;
  • la prédication itinérante : la prédication est effectuée par des laïcs appelés « barbes » (oncle en piémontais, c’est-à-dire ancien). Les barbes sont célibataires. Ils pratiquent des métiers nécessitant des déplacements fréquents. À cause des persécutions, la prédication a lieu dans des maisons et non sur la place publique.

Les vaudois participent cependant à la messe et aux sacrements de l’Église catholique. Ce que Rome ne peut bien sûr tolérer.

Valdo est contraint de fuir, avec plusieurs vaudois et ils se réfugient dans de petites communautés chrétiennes en désaccord avec Rome. Elles sont nombreuses, du sud de l’Italie, au nord de l’Allemagne. Leur fuite permet à l’Evangile de se répandre dans toutes les contrées où ils passent. Des versions en provençal circulent ainsi sous le manteau, mais sous forme manuscrite donc rare et très chère
Les persécutions exercées par l’Inquisition ont raison de certains petits groupes qui refusent de se soumettre à l’Eglise Catholique Romaine. Les vaudois continuent malgré cela, leur expansion en France, en Italie, en Allemagne et jusqu’en Hongrie et en Pologne.
Pierre Valdo finit ses jours en Bohème travaillant toujours à l’oeuvre du Seigneur.
Près de 300 ans après sa mort, en 1532, lors d’un synode, les églises vaudoises décident de traduire et imprimer la Bible en Français. C’est Pierre Robert Olivetan qui en aura la responsabilité.

Les Églises vaudoises aujourd’hui

Bien que sévèrement persécutées, en particulier lors du massacre des vaudois dans le Lubéron en 1545, des communautés subsistent dans les vallées alpines et en Italie jusqu’à aujourd’hui. Elles se développent même jusqu’en Uruguay.

Les Églises vaudoises font partie du Conseil œcuménique des Églises depuis sa fondation en 1948**.

Pour tout connaître de l’histoire des Vaudois :

Fondation Centre culturel vaudois Via Beckwith 3 10066 Torre Pellice (TO) Italie

 

Quelle réforme pour aujourd’hui ?

Même si aujourd’hui, il est plus facile d’avoir accès à la Bible, notre monde chrétien est encore frappé moralement et intellectuellement de paralysie. « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui la manque la connaissance ». Il n’y a point de vérité, point de miséricorde, point de connaissance de Dieu dans le pays. Il n’y a que parjures, mensonges » (…) . Osée 4:1,2,6.

Dieu nous appelle, comme les vaudois, à nous placer sur les chemins, à marcher d’une digne d’une manière digne du Seigneur, portant des fruits, les yeux fixés sur Jésus, partageant la Bonne Nouvelle, la Connaissance – Jésus – qui a transformé nos vies. 

Le Christ ne fera pas défaut à l’oeuvre de la justice et de la vérité. Il vit, il règne : par quelle crainte pouvons-nous être troublés ? – Luther

Dieu nous donnera grâce et courage, comme il l’a donné à Pierre Valdo au XIIème siècle pour soutenir la vérité contre Satan et ceux qui le suivent. « Voici, je mets en Sion, une pierre angulaire, choisie, précieuse; et celui qui croit en elle ne sera pas confus ». 1 Pierre 2.6 

 

* source Musée du protestantisme

** L’Eglise adventiste du 7eme jour participe, sans en être membre, aux discussions du Conseil oecuménique des Eglises (COE). Son statut d’observateur lui permet de collaborer aux travaux de la commission « Foi et constitution ».
Sources :

Universdelabible.net,

Les réformateurs, René Neuenschwander – Société biblique de Genève

Musée du protestantisme

La tragédie des siècles, Ellen White

Bible Louis Segond

 


Auteur : Mylène

MylèneEditrice sur AdventLife.fr depuis 2 ans, Mylène gère nos 8 rédacteurs et vous concocte le contenu du magazine semaines après semaines !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verset quotidien

De peur qu`en buvant ils n`oublient la loi, Et ne méconnaissent les droits de tous les malheureux. Proverbes:31:5

Articles populaires

Pourquoi je vais à l’église le samedi
23 octobre 2015
Actualité Prophétique
Pourquoi je vais à l’église le samedi
Pour de nombreuses personnes, le fait que j’aille à l’église le samedi paraît être décalé par rapport à la tradition chrétienne du dimanche. Elles se demandent comment je peux être dans la confusion au point que j’aille à l’église le «mauvais jour». Alors pourquoi des millions de personnes ainsi que moi-même avons-nous choisi le samedi plutôt que le dimanche? Vous trouverez ci-dessous trois raisons qui, peut-être, vous surprendront.
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
20 octobre 2014
Actualité Prophétique
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
Rester fidèle alors que Satan utilise tous les moyens disponibles, pour tenter de détruire l’Église Adventiste et neutraliser sa mission
Le Grand Espoir : Partager l’espérance avec le livre
28 août 2017
Actualité Prophétique
Le Grand Espoir : Partager l’espérance avec le livre
Le Grand Espoir un ouvrage pour faire connaître le plan du Salut à tous les hommes.
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
30 mai 2013
Actualité Prophétique
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
Benjamin Solomon Carson, né le 18 septembre 1951 est un neurochirurgien américain, adventiste du 7ème jour, très engagé dans la promotion de la Santé aux Etats-Unis.Le Docteur Carson est un pionnier dans la neurochirurgie pédiatrique ;
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
12 juin 2015
Actualité Prophétique
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
Une sénatrice de l'état d'Arizona nommée Sylvia Allen a fait une proposition : obliger les américains à assister à un service de culte le dimanche afin d'enrayer le déclin moral de la société américaine.

Hymnes et Louanges populaires

Tout joyeux, bénissons le Seigneur  –  505
Tout joyeux, bénissons le Seigneur – 505
Quand le vol de la tempête …  –  527
Quand le vol de la tempête … – 527
Dès le matin, Seigneur  –  412
Dès le matin, Seigneur – 412
Invoque-moi!  –  372
Invoque-moi! – 372
J’entends ta douce voix –  496
J’entends ta douce voix – 496
À de nouveaux combats  –  346
À de nouveaux combats – 346

suivez-nous :

FERMER