Fermer


25 octobre
2014
EDIFICATION Leaders / Responsables Magazine
1715 Vues

Jeunes et pionniers : et si c’était vous ?

Que personne ne méprise ta jeunesse ; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en esprit, en foi, en pureté attendant que je vienne , applique-toi à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement néglige pas le don qui est en toi  » ( 1 Tim . 4: 12-14 ) .

 

Tu as certainement déjà vu des photos d’eux dans des magazines, des livres ou sur internet. Les photos ressemblent toutes : des hommes vieux avec un visage solennel et une longue barbe, les femmes avec des robes strictes et un visage peu expressif. Il est facile de regarder ces photos des premiers pionniers adventistes et de se demander ce qu’ils aimaient. Souvent, nous pensons que les pionniers étaient comme leurs photos : vieux et solennels. Mais ils ne l’étaient pas.

Beaucoup de pionniers adventistes ont commencé leur travail quand ils étaient adolescents. Des pionniers comme Ellen Harmon White, John Loughborough, J. N. Andrews, Uriah Smith, et John Harvey Kellogg étaient des adolescents et de jeunes adultes quand ils ont commencé à avoir un impact sur l’Eglise adventiste du 7ème jour. Ils étaient jeunes, vibrants et au taquet pour Dieu.

Pourtant malgré l’impact de ces jeunes pionniers, de nombreuses églises aujourd’hui ont peur de donner aux jeunes adultes des opportunités, et beaucoup de jeunes adultes ont peur de lancer. Beaucoup d’églises vivent un fossé générationnel entre les membres plus âgés qui dirigent les offices et les jeunes membres qui assistent aux offices.

Comme les pionniers de notre églises, ce fossé générationnel a besoin d’être refermé avec des jeunes et des moins jeunes qui occupent ensemble des positions qui feront grandir l’église entière.

 

Les jeunes racines de l’Adventisme

Au début de l’Eglise adventiste, il y avait des adolescents et des jeunes adultes qui ont occupés des postes à responsabilité et ont aidé à transformer l’église en cette organisation que nous connaissons aujourd’hui.

Ellen Harmon avait tout juste 17 ans quand elle reçut une vision de Dieu. Quand elle reçut la vision, elle était effrayée car personne ne voulait l’écouter. Elle priait tous les jours pour que Dieu ne puisse pas la faire parler aux autres. Mais Dieu ne lui donna pas d’excuses et elle raconta sa vision durant une réunion de prières et le message fût très bien reçu. C’était le commencement de ce que Dieu avait prévu pour elle. Elle était jeune, elle était malade et c’était une femme mais Dieu l’a utilisée comme son prophète.

John Loughborough s’est baptisé comme adventiste du 1er jour, il avait 16 ans.  Il rejoignit le mouvement des adventistes du 7ème jour, trois ans plus tard. Quand il avait 17 ans, il était un prédicateur itinérant. De sa propre initiative, il rassemblait des prospectus et marchait des kilomètres pour les distribuer et étudier la Bible de maison en maison. La même année, il commença à précher, et avant son 18ème anniversaire, il était avec un évangéliste, aidant à préparer des séminaires d’évangélisation et gagnant beaucoup d’âmes à Christ.

John Nevins Andrews, ou J. N. Andrews, était un leader majeur et un évangéliste de l’église adventiste ; il a travaillé en étroite collaboration avec James et Ellen White. A l’âge de 26 ans, il découvrit, comme un théologien, que la bête à deux cornes d’Apocalypse était les Etats-Unis d’Amérique. Il a également aidé les adventistes à comprendre le sabbat qui commence du coucher du soleil le vendredi au coucher du soleil le samedi. Andrews a contribué à organiser l’église adventiste comme une organisation avec un statut juridique ce qui a permis à l’église faire des acquisitions en toute légalité. Entre ses 31 et 35 ans, Andrews proposa au comité un plan d’organisation pour une maison des publications à Battle Creek, Michigan et a œuvré à la liberté religieuse durant la guerre civile pour que les adventistes soient reconnus comme non-combattants. Plus tard, il devient un des premiers missionnaire de l’église.

A l’âge de 23 ans, Uriah Smith devint rédacteur en chef du magasine Review and Herald (maintenant Adventist Review). Il a du faire face aux nombreux problèmes financiers de la maison d’édition, mais a tellement bien géré qu’en peu de temps, Review and Herald était florissant et se développait. Dans son travail, Smith n’était pas seulement un rédacteur en chef, il était correcteur, chef d’entreprise, et comptable. Smith a été rédacteur en chef pendant près de 35 ans (pas en continu). À l’âge de 31, il a breveté une jambe artificielle avec des articulations entièrement flexibles du genou et de la cheville. C’était un homme charmant. Même si à un moment donné, il est opposé à l’idée de la justification par la foi, il n’a jamais quitté l’église. Il a reconnu plus tard s’être trompé et Ellen White n’a jamais pensé qu’il n’était pas digne de faire son travail. Ellen White avait une très bonne estime de son travail.

Encore un autre exemple : Dr. John Harvey Kellogg. Bien que Kellogg quittera l’église adventiste, James et Ellen White qui l’ont connu à l’adolescence, avaient vu son potentiel, et l’ont encouragé à faire une école de médecine. Ils lui ont même lui prêter 1000$ pour les frais de scolarité. Kellogg avait 23 ans quand il a été diplômé de l’école de médecine. Il a commencé à travailler à l’Institut de santé adventiste à Battle Creek très rapidement, devenant directeur médical en 1876. Il a occupé ce poste pendant 67 ans. Il a travaillé sans compter. Kellogg a inventé le sanatorium thermal ; a préconisé un régime hypocalorique ; a développé le beurre d’arachide, les céréales, flocons et grillées ; a averti que fumer provoque le cancer du poumon ; et a été un des premiers défenseurs de l’exercice physique. Et c’est pour toutes ses réalisations, qu’il est aujourd’hui connu dans le monde entier – tout a commencé quand il était adolescent et s’est poursuit pendant qu’il était un jeune adulte.

Et maintenant

Malgré leur foi vivant et le travail accompli en tant que pionniers adventistes, Ellen Harmon White, John Loughborough, JN Andrews, Uriah Smith et John Harvey Kellogg, sont trop souvent considérés comme des personnes âgées et strictes alors que c’était des jeunes avec le feu de Dieu. Et si ces personnes ont pu être des pionniers incroyables à un si jeune âge, il est encore possible de voir des jeunes se lever et agir pour Jésus. Quand les jeunes veulent travailler pour Dieu dans l’église, ils doivent être encouragés et accompagnés à réaliser leur mission.

Si les jeunes veulent être impliqués dans l’église, ils ne devraient pas se décourager. Ils devraient participer. Ils devraient demander à participer si on ne le leur propose pas. Les jeunes doivent montrer aux responsables de l’église qu’ils sont prêts à être formés. Dieu a un grand travail pour eux.

Paul écrit à Timothée: « Que personne ne méprise ta jeunesse ; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en esprit, en foi, en pureté attendant que je vienne , applique-toi à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement néglige pas le don qui est en toi  » ( 1 Tim . 4: 12-14 ) .

Dieu veut utiliser chacun d’entre nous – les jeunes aussi !

Si tu veux te former à l’évangélisation, il existe plusieurs programmes d’actions menées dans les fédérations des églises adventistes.

La FFJAN propose la formation « Semeurs d’espoir« , plus d’informations sur les formations ICI

Qui sont les Semeurs d’Espoir ? Ce sont des jeunes chrétiens qui veulent s’ouvrir aux autres dans leur partage du message d’amour de Jésus-Christ. Ces jeunes se forment dans le domaine du témoignage innovant dans le vécu de l’Evangile. Ils se nourrissent de la louange et de la Parole de Dieu afin de transmettre aux autres leur joie de vivre la bonté du Seigneur.

 

Une partie de ce post est extrait d’un article de Lynette Frantzen dans Adventist Review


Auteur : adventadmin adventadmin



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verset quotidien

Éloigne-toi de l`insensé; Ce n`est pas sur ses lèvres que tu aperçois la science. Proverbes:14:7

Articles populaires

Pourquoi je vais à l’église le samedi
23 octobre 2015
EDIFICATION, Leaders / Responsables, Magazine
Pourquoi je vais à l’église le samedi
Pour de nombreuses personnes, le fait que j’aille à l’église le samedi paraît être décalé par rapport à la tradition chrétienne du dimanche. Elles se demandent comment je peux être dans la confusion au point que j’aille à l’église le «mauvais jour». Alors pourquoi des millions de personnes ainsi que moi-même avons-nous choisi le samedi plutôt que le dimanche? Vous trouverez ci-dessous trois raisons qui, peut-être, vous surprendront.
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
20 octobre 2014
EDIFICATION, Leaders / Responsables, Magazine
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
Rester fidèle alors que Satan utilise tous les moyens disponibles, pour tenter de détruire l’Église Adventiste et neutraliser sa mission
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
30 mai 2013
EDIFICATION, Leaders / Responsables, Magazine
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
Benjamin Solomon Carson, né le 18 septembre 1951 est un neurochirurgien américain, adventiste du 7ème jour, très engagé dans la promotion de la Santé aux Etats-Unis.Le Docteur Carson est un pionnier dans la neurochirurgie pédiatrique ;
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
12 juin 2015
EDIFICATION, Leaders / Responsables, Magazine
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
Une sénatrice de l'état d'Arizona nommée Sylvia Allen a fait une proposition : obliger les américains à assister à un service de culte le dimanche afin d'enrayer le déclin moral de la société américaine.
A la découverte des réformateurs : Pierre Valdès
21 mai 2017
EDIFICATION, Leaders / Responsables, Magazine
A la découverte des réformateurs : Pierre Valdès
2017, c'est l'année Luther ou l'année de la réforme. Une occasion de redécouvrir les différents réformateurs et ce qu'ils ont (re)-découvert en se plongeant dans l'étude de la Bible. Aujourd'hui Pierre Valdo ou Vaudès.

Hymnes et Louanges populaires

Tout joyeux, bénissons le Seigneur  –  505
Tout joyeux, bénissons le Seigneur – 505
Quand le vol de la tempête …  –  527
Quand le vol de la tempête … – 527
Dès le matin, Seigneur  –  412
Dès le matin, Seigneur – 412
Invoque-moi!  –  372
Invoque-moi! – 372
J’entends ta douce voix –  496
J’entends ta douce voix – 496
À de nouveaux combats  –  346
À de nouveaux combats – 346

suivez-nous :

FERMER