Fermer


02 avril
2017
Actualités Exhortations
413 Vues

Quand la technologie précède la prophétie

Tous les 31 octobre, nous célébrons depuis 1517 l’anniversaire de la Réforme. La plupart des gens parlent et écrivent sur Martin Luther et ses 95 thèses. Nous pouvions presque même entendre le martelage sur les clous plantés dans la porte en bois de l’Église de Wittenberg. Il serait très précis de parler de “disputatio pro declaratione virtutis indulgentiarum” (Disputes sur le pouvoir et l’efficacité des indulgences). Mais à la lumière des vents œcuméniques pavant la route du 500e anniversaire pas si protestant que cela, il est préférable de titrer “les 95 thèses”, rangeant les fantômes d’une vieille conscience dans la plus haute tour du château de Wittenberg, tandis que ces consciences regardent à travers ces fenêtres en treillis aux portes blessées par ces clous religieux qui libèrent beaucoup d’âmes.

Ces clous ont joué un rôle similaire mais pas encore transcend à ceux des 1500 ans, témoins de ceux qui prétendaient commercer avec le Salut, soit avec des indulgences, des bulles papales ou de corban (voir Marc 7 :11) au lieu d’offrir la véritable liberté des consciences.

Mais ne parlons pas des faussaires de clous, ni des charpentiers de croix ou des réparateurs de portes. Réfléchissons aux coïncidences technologiques fournissant des moyens puissants pour briser les chaînes sombres, imposantes et invisibles qui attachent et étouffent des multitudes durant des générations jusqu’à nos jours.

Les moyens de communication dans tous les domaines sont imprescriptibles pour apporter le salut à qui en a besoin. Chaque fois que Dieu intervient d’une manière spéciale et puissante dans le devenir de l’histoire humaine, il a préparé et prévu, à chaque occasion, les moyens nécessaires.

Si le transport n’est pas considéré comme une communication dans notre conception, nous le considérons toujours réellement comme un moyen de communication. L’absence ou l’interruption des routes dans une catastrophe naturelle révèle un «isolement».

120 ans avant qu’il ne soit nécessaire, des instructions ont été données et le projet de la première transatlantique connu dans le monde a commencé. L’ingénieur, Dieu lui-même, le propriétaire du navire et le constructeur, “Noé et ses fils, Inc.” Une entreprise familiale moquée par leurs contemporains. Malheureusement, une minorité de huit personnes apprécieront le succès de ce projet, mais cela est une autre histoire.

Si nous passons à la grande Pax Romana, nous trouvons de superbes routes pavées traversant le vieux continent, plongeant au cœur du Moyen-Orient. Les bateaux commerciaux et touristiques ont griffé en navigant constamment sur toutes les surfaces du Mare Nostrum, une alternative plus rapide au transport terrestre, sans obstacle et sans douane.

Une même langue vulgaris, et un autre plus hellénistique et littéraire ont implanté le christianisme naissant en un temps record. Une génération a atteint le monde connu. À cette occasion, les moyens de transport associés au contexte politique, culturel et linguistique ont simplifié la tâche des premiers disciples.

Dans la décennie de 1440, Gütemberg entamait un nouveau paradigme dans l’évolution de la communication. La presse avec la typographie mobile est née, et avec elle, le premier «best-seller», la Bible de 42 lignes, référençant les lignes de mots par page.

Le premier imprimeur ne réalisait pas encore que son invention nourrirait le feu de la Réforme, touchant toute l’Europe et le Nouveau Monde. Coïncidence? Non, providence!

Toujours, avant la grande rupture dans la scène mise en place par le Directeur de cette histoire, il était temps de changer le script et de tourner l’argument. Il envoit des riggers pour préparer le scénario avec de nouveau atrezzo et des outils pour augmenter le rythme de la langue, accélérant à chaque fois de plus en plus les scènes finales de ce Grand drame… Ou un nouveau départ, cela dépend de la façon dont vous le percevez.

Avec la révolution industrielle, l’humanité a connu la plus grande transformation sociale, économique et technologique jamais enregistrée jusqu’à présent. Il est curieux de noter que cette période se termine en 1840. Le monde est prêt à recevoir une nouvelle mise en scène du Maître Directeur de l’Histoire. Un nouveau mouvement religieux est né, embrassant le monde entier, au moins de façon symbolique en des records de temps. Il est vivement recommandé de regarder Dis-le au monde si vous voulez enrichir votre connaissance sur cette période de temps et de mouvement.

Notre ami Luther m’a fait réfléchir à tout cela, conduisant ma pensée à la dernière révolution technologique et de communication dans laquelle nous sommes tous immergés. Ma génération a été témoin des sauts de la radio à la television Noir et Blanc et Couleur, video, CD, DVD, les premiers téléphones sans fil, donnant le pas aux premiers téléphones cellulaires ou portables. Je me souviens encore du premier ordinateur Spectrum ou Commodore. Ces nombres étranges comme 286, 386, 486, l’arrivée du Pentium, comment l’e-mail a commencé à être de plus en plus populaire, Netscape, Internet… iPhone maintenant…

La technologie que nous consommons aujourd’hui est déjà obsolète. Ce qui nous est annoncé pour demain est le gaspillage des avancées technologiques. Nous sommes bien dans le « Global Village ».

Après d’avoir examiné la façon dont le Grand Maître est intervenu dans notre Histoire, et après d’avoir vu comment Il prépare le scénario, je peux seulement affirmer : tout est prêt et mis en place. La plus grande dernière scène est sur le point de commencer. Le dénouement s’approche et tous les publics de l’Univers (voir 1 Corinthiens 4:9) se balancent sur leurs sièges, observant avec grand intérêt le résultat de cet immense scénario vécu sur notre Terre.

Noé a adopté la technologie avec l’objectif nécessaire à son temps. Paul, Pierre, Marc et plein d’autres ont profité de leur situation et de leurs différents contextes historiques. Ils ont battu un record, le monde connu en une génération. Luther était imparable grâce à la presse et nous amène aujourd’hui à célébrer  500 ans de protestantisme.

W. Miller, le couple White, J. N. Andrews et beaucoup d’autres ont accédé au monde en peu de génération grâce à des facilités sociales, économiques, technologique et au niveau des communications.

Et à notre niveau, toi et moi, qu’allons-nous faire de toute la technologie dont nous disposons ? Le Grand Scénariste a un rôle spécial et spécifique pour vous. Nous avons tous un rôle à jouer, même le plus petit rôle est important à jouer.

Préparez-vous parce que la dernière scène est sur le point de commencer. Je peux entendre les cordes vibrer, commençant à lever le rideau pour la dernière fois …

 

Cet article rédigé par Pedro Torres, Pasteur à la Fédération adventiste France Nord est paru dans la revue Adventiste Magazine en Novembre 2016. Il est publié avec son autorisation.

 


Auteur : Mylène

MylèneEditrice sur AdventLife.fr depuis 2 ans, Mylène gère nos 8 rédacteurs et vous concocte le contenu du magazine semaines après semaines !



One thought on “Quand la technologie précède la prophétie

  1. Romain F. dit :

    Article très intéressant.
    Cependant faisons attention à ce que la nouvelle technologie ne soit pas une forme d’idolâtrie pour nous, mais uniquement un nouveau moyen de communication en ayant toujours les questions en tête: « Pourquoi ? Pour qui je le fais ? Dans quel but ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verset quotidien

Et il ne sait pas que là sont les morts, Et que ses invités sont dans les vallées du séjour des morts. Proverbes:9:18

Articles populaires

Pourquoi je vais à l’église le samedi
23 octobre 2015
Actualités, Exhortations
Pourquoi je vais à l’église le samedi
Pour de nombreuses personnes, le fait que j’aille à l’église le samedi paraît être décalé par rapport à la tradition chrétienne du dimanche. Elles se demandent comment je peux être dans la confusion au point que j’aille à l’église le «mauvais jour». Alors pourquoi des millions de personnes ainsi que moi-même avons-nous choisi le samedi plutôt que le dimanche? Vous trouverez ci-dessous trois raisons qui, peut-être, vous surprendront.
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
20 octobre 2014
Actualités, Exhortations
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
Rester fidèle alors que Satan utilise tous les moyens disponibles, pour tenter de détruire l’Église Adventiste et neutraliser sa mission
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
30 mai 2013
Actualités, Exhortations
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
Benjamin Solomon Carson, né le 18 septembre 1951 est un neurochirurgien américain, adventiste du 7ème jour, très engagé dans la promotion de la Santé aux Etats-Unis.Le Docteur Carson est un pionnier dans la neurochirurgie pédiatrique ;
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
12 juin 2015
Actualités, Exhortations
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
Une sénatrice de l'état d'Arizona nommée Sylvia Allen a fait une proposition : obliger les américains à assister à un service de culte le dimanche afin d'enrayer le déclin moral de la société américaine.
A la découverte des réformateurs : Pierre Valdès
21 mai 2017
Actualités, Exhortations
A la découverte des réformateurs : Pierre Valdès
2017, c'est l'année Luther ou l'année de la réforme. Une occasion de redécouvrir les différents réformateurs et ce qu'ils ont (re)-découvert en se plongeant dans l'étude de la Bible. Aujourd'hui Pierre Valdo ou Vaudès.

Hymnes et Louanges populaires

Tout joyeux, bénissons le Seigneur  –  505
Tout joyeux, bénissons le Seigneur – 505
Dès le matin, Seigneur  –  412
Dès le matin, Seigneur – 412
Quand le vol de la tempête …  –  527
Quand le vol de la tempête … – 527
Invoque-moi!  –  372
Invoque-moi! – 372
J’entends ta douce voix –  496
J’entends ta douce voix – 496
À de nouveaux combats  –  346
À de nouveaux combats – 346

suivez-nous :

FERMER