Total Member Involvement : « Un membre, Une âme » – Partie 1

 

« … Dis-nous quel sera le signe de la fin du monde ? L’évangile, cette bonne nouvelle sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin « . Mathieu 24:3,12

Chacun de nous est invité à témoigner de ce que Jésus a fait pour lui en petits groupes ou lors de campagnes d’évangélisation. L’Évangélisation est l’âme de l’Église. Chaque de nous a pour mission d’aller et de partager ce que Christ a fait pour lui. 

Le programme « Total Member Involvement », (Total Implication du Membre) qui a démarré en 2015, veut aller dans le sens du texte de Mathieu 28:19,20.  Les campagnes d’évangélisation publiques qui ont commencé au Rwanda et se poursuivront en Roumanie en 2017, Japon en 2018, Inde en 2019, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Indianapolis en 2020, en sont un des nombreux exemples. Indianapolis est la ville retenue pour la prochaine Conférence Générale en 2020.

Une centaine de personnes répondent à l’appel de Christ lancé par un jeune de 12 ans 

13307315_616136725216817_6326335699940795122_n

Dillon Smith, 12 ans, est un jeune russe qui a eu le privilège de participer à la campagne d’Évangélisation au Rwanda du 13 au 28 mai 2016. Il vit dans l’État du Maryland aux États-Unis et devait intervenir pour le message des enfants tous les soirs avant que sa mère ne s’adresse aux adultes.

Mais les contraintes de temps ont incité le coordinateur de plusieurs sites de réunions, à proposer que Dillon prenne en charge la réunion principale à la place de sa mère, au parc Karongi, une ville située à 160 kilomètres à l’ouest de la capitale du Rwanda, Kigali.

 

Dillon a rejoint les rangs des principaux orateurs, prêchant sur plus de 2200 sites à travers le Rwanda. Les membres des églises rwandaises ont « semé » auprès de leurs voisins et des communautés vivant à proximité des sites des campagnes d’évangélisation en donnant pendant plusieurs mois des études bibliques. Les dirigeants de l’église locale ont prié pour que les réunions aboutissent à 100.000 baptêmes le 28 mai.

 

Comment Dillon a-t-il commencé à prêcher ?

La famille Smith a adopté Dillon et son frère jumeau, Dawson, à l’âge de 2 ans dans un orphelinat de la ville russe de Novosibirsk. Avant de quitter la Russie, les parents ont présenté les deux petits garçons à Dieu dans une église adventiste locale. En consacrant les garçons, le pasteur russe a dit: «Qui sait, peut-être qu’ils reviendront un jour prêcher en Russie ».

Dillon a montré un intérêt pour la prédication dès son jeune âge, dit sa mère. À la maison, il utilisait un livre d’études bibliques pendant le culte de famille. En 2015, pendant l’été, il a dit à sa mère: « Maman, je veux prêcher. »

Sa mère a vu l’occasion pour Dillon de réaliser ce rêve quand elle a entendu parler de la campagne d’évangélisation au Rwanda. Dillon était inscrit pour parler de« La vérité pour la jeunesse », le thème de la campagne d’évangélisation pour les enfants.

Lorsqu’on lui a demandé de prendre en charge la réunion des adultes, Dillon n’était pas sûr d’être prêt. Les présentations, préparées par l’évangéliste Mark Finley, étaient plus longues que le programme des enfants. Les prédicateurs peuvent simplement lire le sermon sur l’écran de l’ordinateur, mais le langage utilisé était plus adapté pour un adulte que pour un enfant.

Sa mère a repris les messages pour les amener au niveau de Dillon. Et le premier soir, c’est habillé avec sa tenue d’éclaireur JA qu’il a parlé de l’Agneau de Dieu à une foule d’environ 1000 personnes.

« Nous avons prié afin que nous ayons une rencontre parfaite, et grâce à Dieu», dit sa mère, «Ce fut une rencontre parfaite. »

Un exemple à suivre

 

«Si ce jeune âgé de 12 ans a pu le faire, d’autres jeunes peuvent faire la même chose et partager Jésus avec les gens. Lorsque les jeunes prêchent, ils prennent toute la mesure du message de l’Évangile sur eux et sur leur entourage. Cela contribue à renforcer leur foi dans le message », a déclaré un des coordinateurs du programme TMI.

 

Dillon, qui est en 6ème, n’est pas sûr de vouloir devenir prédicateur à temps plein quand il grandira. Il aimerait devenir un ambulancier. Mais il est convaincu que tout le monde peut prêcher avec l’aide de Dieu.

Interrogé sur les conseils qu’il donnerait à un garçon ou une fille qui envisage de prêcher lors d’une campagne d’évangélisation, il a dit: « Vous pouvez le faire. Faites juste confiance à Dieu ».

Après deux réunions, Dillon a simplement déclaré: « Je suis juste heureux que tous ces gens aient décidé d’accepter Jésus. »

Lorsque nous laissons Dieu agir, il répond au-delà de nos espérances.

Avez-vous aussi d’être un « Dillon » ?

En attendant le prochain TMI, il existe plusieurs programmes d’évangélisation de proximité, comme

Mission Caleb en France ou en Suisse. 

« Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse. N’aie donc  point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur ». 2 Thimothée 1:6-8

« À la source qui ne tarit jamais pour ceux qui cherchent sincèrement la puissance divine, il puise la force qui lui permet de remplir les devoirs que Dieu place devant lui. (…) La grâce de Dieu fait de lui un témoin fidèle de ce qu’il a entendu et il le confie à son tour en l’enseignant à d’autres ». Ministère Evangélique, Ellen G.White, chapitre 10.

Extrait d’un article écrit par Andrew McChesney, News editor, Adventist Review http://www.adventistreview.org/church-news/story4011-hundreds-accept-12-year-old-boys-call-to-christ-in-rwanda

@Copyright photo : Adventist Review

Merci à Joela pour la traduction.

 

LIRE LA  DEUXIÈME PARTIE

 

En savoir plus

A propos de  l’auteur

Mylène

Editrice sur AdventLife.fr depuis 2 ans, Mylène gère nos 8 rédacteurs et vous concocte le contenu du magazine semaines après semaines !

en apprendre plus

Article liée

Comment savoir si l’on est amoureux de Jésus ?

Comment savoir si l’on est amoureux de Jésus ?

Cela fait maintenant bien 3 années que je me suis engagé avec le Seigneur. Tout a commencé quand j’ai enfin compris que sans Dieu je n’étais rien, compris qu’un homme ne pourrait pas faire mon bonheur, compris que Jésus est le chemin. Je me suis souvenu que mon cantique préféré était « à Jésus je m’abandonne ».

Partage

Laisser un commentaire

1 Commentaire

  1. Véronique

    Merci Seigneur pour ce jeune garçon ! Je prie pour être aussi dirigée par Dieu quand il m’appelle
    .
    Prions pour nos jeunes pour qu’ils se lèvent pour Jésus ! AMEN

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FERMER

Pin It on Pinterest

Share This

Partage

Partagez cet article avec vos amis!

Partage

Partagez cet article avec vos amis!