10 jours de prière / JOUR 10 : Refléter Christ dans son voisinage

 « Mais vous recevrez de la puissance quand l’Esprit saint viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et en Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre ». Actes 1.8

Les enfants de Dieu sont appelés à être les représentants du Christ, à manifester au monde la bonté et la miséricorde de leur Sauveur. De même que Jésus nous a révélé le caractère du Père, nous devons le révéler lui-même à ceux qui ne connaissent pas son tendre amour et ses compassions.  Comme tu m’as envoyé dans le monde, dit Jésus, je les ai aussi envoyés dans le monde… Moi en eux, et toi en moi, afin que le monde connaisse que tu m’as envoyé. (Jean 17. 18, 23). L’apôtre Paul écrivait aux chrétiens de Corinthe : Vous êtes manifestement une lettre de Christ… connue et lue de tous les hommes. (2 Corinthiens 3. 3, 2). En chacun de ses enfants, Jésus envoie une lettre au monde. Si vous êtes son disciple, vous êtes la lettre qu’il envoie à la famille où vous logez, au village, à la rue que vous habitez.

Par vous, Jésus désire parler au cœur de ceux qui ne le connaissent pas. Peut-être ne lisent-ils pas la Bible, n’entendent-ils pas la voix qui leur parle dans ses pages, et ne voient-ils pas l’amour de Dieu dans ses œuvres ? Mais si vous êtes un véritable représentant de Jésus, il est possible que, par vous, ils soient amenés à comprendre quelque chose de sa bonté, à l’aimer, à le servir – (Le Meilleur Chemin, chap. La joie dans le Seigneur).

Rendez visite à vos voisins et montrez de l’intérêt dans le salut de leurs âmes. Mettez toute énergie spirituelle en action. Dites à ceux à qui vous rendez visite que la fin de toutes choses est proche. Le Seigneur Jésus Christ ouvrira les portes de leurs cœurs et produira sur leurs esprits une impression durable. Tout en vaquant à leurs occupations ordinaires, les enfants de Dieu peuvent amener des âmes au Sauveur. Ils auront ainsi l’assurance réconfortante que le Seigneur est à leurs côtés. Qu’ils ne croient pas qu’ils sont abandonnés à leurs propres forces ; le Christ les aidera à prononcer des paroles qui pourront consoler, encourager et fortifier de pauvres âmes luttant dans les ténèbres. Leur foi s’affermira en constatant l’accomplissement de la promesse du Rédempteur.

Non seulement ils feront du bien autour d’eux, mais l’œuvre qu’ils accompliront pour le Christ sera pour eux-mêmes une source de bénédictions – (Conseils pour l’Église, p. 47).

Votre influence s’étend jusqu’à l’âme de votre prochain ; vous ne pouvez toucher à un seul fil, sans provoquer une vibration qui se transmette à Dieu… Vous avez le devoir d’être chrétiens au sens le plus noble du mot : être semblables au Christ. Des liens invisibles vous attirent vers les esprits de ceux que vous rencontrez et vous pouvez (si vous êtes en relation constante avec Dieu) produire des impressions qui seront comme une odeur de vie donnant la vie. Mais si vous êtes égoïstes, orgueilleux, mondains, quelle que soit votre situation, quelle que soit votre expérience, ou quoi que vous sachiez, si vous n’avez pas sur vos lèvres la loi de la bonté et dans votre cœur le parfum de l’amour, vous ne pouvez rien faire de ce qui vous est demandé – (Avec Dieu chaque jour, p. 182).

« Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il déteste son frère, c’est un menteur, car celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne peut aimer Dieu, qu’il ne voit pas. Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère » (1 Jean 4. 20, 21).

Les mots sincères et véritables prononcés avec simplicité par une sœur, un frère, un ami ont le pouvoir d’ouvrir la porte des cœurs assoiffés du parfum des paroles semblables à celles du Christ et désireux de recevoir le contact délicat et simple de l’amour du Sauveur – (Avec Dieu chaque jour, p. 182)

Tout autour de nous s’entendent les gémissements d’un monde plein de tristesse. Partout règnent la précarité et la détresse. C’est à nous que revient le devoir de soulager et d’adoucir la vie de ceux qui sont dans la misère. Seul, l’amour du Christ peut satisfaire les désirs de l’âme. Si le Christ demeure en nous, nos cœurs seront remplis d’une sympathie divine. Les sources d’un amour sincère, semblable à celui du Christ, jailliront – (Sons and Daughters of God, p. 151).

Quelle douceur émanait de sa présence ! Ses enfants manifesteront le même esprit. Ceux en qui Jésus demeure vivront dans son atmosphère. Le vêtement blanc de leur pureté exhalera les parfums du jardin de l’Éternel. Leur visage resplendira de Son éclat et illuminera le chemin des âmes lassées et chancelantes – (Le Foyer Chrétien, p. 410).

 

Questions pour une réflexion personnelle

1. Désirez-vous être rempli de l’amour de Christ et de sa compassion pour un monde qui se meurt ?

2. Quels moyens pratiques pouvez-vous utiliser pour rendre témoignage de la vérité auprès de vos voisins ?

En savoir plus

A propos de  l’auteur

Mylène

Editrice sur AdventLife.fr depuis 2 ans, Mylène gère nos 8 rédacteurs et vous concocte le contenu du magazine semaines après semaines !

en apprendre plus

Article liée

Partage

Laisser un commentaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FERMER

Pin It on Pinterest

Share This

Partage

Partagez cet article avec vos amis!

Partage

Partagez cet article avec vos amis!