Fermer


09 septembre
2011
Famille Magazine
9733 Vues

Comment bien vivre son célibat

«Or, je voudrais que vous fussiez sans inquiétude. Celui qui n’est pas marié s’inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur » 1Corinthiens 7 : 32

 

Le célibat n’est pas le fait d’être seul, abandonné ou déprimé. Le célibat est d’abord le fait de réaliser son unicité, ses potentiels, ses manquements et ses besoins émotionnels. Le célibat est un processus d’accomplissement personnel pour savoir qui tu es, qui est Dieu pour toi.

La période de célibat est une période où tu dois te remettre entre les mains du Seigneur pour t’accomplir, te restaurer, te façonner, t’équiper, te guérir de tes difficultés passées avant de t’engager dans le mariage.1

Il est temps de vivre le célibat au quotidien et ne plus le subir. La valeur d’un être humain ne dépend pas d’un mariage ou d’une relation amoureuse. Notre valeur a été acquise lorsque Dieu nous a créés.

Tu as été créée et désirée par le Dieu qui a créé l’univers. Tu es exactement celle ou celui que Dieu voulait, avec les capacités et les limites qu’il t’a données.   » Tu m’as fait ce que je suis, et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère. Merci d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse  » Psaumes 139.13-14.2

Aujourd’hui Dieu vous donne cette étape à vivre. Seul notre père céleste en connait la durée. C’est le moment qu’il a choisi pour se révéler à toi, combler tes manques et démontrer à quel point il t’aime

 

 

En tant que célibataire, quelles question dois-je me poser ?

 


1°) Ai-je fais part à Dieu de mon désir de trouver un conjoint de façon claire ?

2°) Suis-je ouvert aux contacts qui se présentent à moi ?

3°)Ai-je fais le deuil de mes relations passées ?

4°) Quels sont mes critères de sélection du conjoint ? Ne suis-je pas trop exigeant(e)? Pourrais-je distinguer les souhaits essentiels de ceux qui sont secondaires ?

5°) Quels sont les traits de mon caractère que je dois améliorer ?

Peut-être as-tu déjà toutes les réponses à ces questions. Et te demandes-tu :

« Pourquoi moi ? », « Pourquoi Dieu me laisse-t-il seul alors que je ne supporte pas la solitude ?»

Dans ces moments d’incompréhension, de doutes, de révolte parfois même, il reste la détermination à placer sa confiance dans l’amour du Père ; malgré tout, il est celui qui connaît les besoins de nos cœurs et répond à nos prières… en son temps et… d’une manière ou d’une autre !! (Nicole Deheuvels) 3

 

Vivre un célibat d’espérance

 

Le moment est venu de se décider à être un célibataire de première classe. Il faut vivre son célibat dans l’espérance. Ce qui se concrétise de cinq manières, comme les cinq brins qui se torsadent pour former une corde solide :

* Le premier brin consiste à quitter le fatalisme : entre les échecs personnels et la morosité ambiante la tentation est forte de s’imaginer que le célibat est définitif. On rentre dans la logique du renoncement avec toutes les frustrations et aigreurs qui l’accompagnent. Quitter la soumission à un déterminisme négatif.

 

* Le deuxième brin de l’espérance est celui qui refuse le défaitisme : Il ressemble au premier, mais concerne surtout l’image de soi. Privé du fameux effet de miroir dû à la présence d’un conjoint, il est difficile seul de s’apprécier à sa juste valeur. Pour ne pas tomber dans le piège d’un « mariage béquille », il est fondamental de prendre soin de soi moralement, physiquement et spirituellement pendant la période de célibat.

 

* Le troisième brin (qui est le brin central !) est de prendre appui sur la foi : Croire en l’amour de Dieu, sa bonté et ses exigences insufflent une énergie formidable. Parce que j’ai de la valeur aux yeux de Dieu, parce qu’il attend de moi un certain nombre de choses, je suis debout, humble mais digne.

Faire confiance à Dieu conduit à dire que je suis :

– celle ou celui que Dieu peut faire épanouir ce temps de célibat pour qu’il soit un temps heureux et fructueux.
– celle ou celui que Dieu peut ouvrir un cœur pour permettre une rencontre, un amour, un mariage.
Seule la confiance permet de vivre cette tension dans la paix. La prière est le moyen de la recevoir et de la développer.

* Le quatrième brin est celui du bon sens : Se connaître permet de se fixer des cadres pour se protéger contre ses faiblesses, sources de déprimes ou de tentations. Se connaître pour s’offrir des joies quotidiennes et des projets porteurs. Le bon sens allie réalisme et humour avec un brin de poésie.

* Le cinquième brin mène à la recherche de soutiens : La solitude absolue conduit à l’isolement. L’amitié est un excellent lieu d’apprentissage à la relation, préparation utile pour une vie de couple. Pour pouvoir parler librement et profondément, on peut aussi chercher une ou deux personnes-ressources, à qui l’on peut se confier, quoi qu’il arrive. 3

Voici un abécédaire du « célibataire plein d’espérance » 3 :


A comme accueillir
B comme barrières à lever
C comme communion
D comme discussions
E comme Église
F comme famille
G comme gérer son temps
H comme humour
I comme inviter
J comme jour après jour
K comme karaoké (chanter avec joie)
L comme louange
M comme maison (avoir un lieu de vie sympa)
N comme nature
O comme l’occasion à saisir de profiter des bons moments
P comme prière et projets
Q comme quitter
R comme respect (et rire !)
S comme sport, sourire, surprise et service
T comme téléphone et tenir bon
U comme union
V comme voyages (et volonté !)
W comme les 2 v de vivant !
X comme s’accepter en tant que femme
Y comme s’accepter en tant qu’homme
Z comme rester zen, malgré les zig zag de la vie !

 

 

 

 


 

Sources :

1 Carnet de bord de la femme épanouie, Andrée Martine KITI

2 http://solitude.leforum.eu

3 http://topchretien.jesus.net/topfamille/view/textes/92/celibataires/&page=4


Auteur : adventadmin adventadmin



8 thoughts on “Comment bien vivre son célibat

  1. Avatar Lingom dit :

    Célibataire depuis 13ans à 47ans Seigneur que ta volonté soit faite sur vie

  2. Avatar AMC dit :

    Je suis en train de relire ce texte que je trouve rempli d’encouragement. Selon mes plans anterieurs, je ne devrais pas etre encore celibataire. Je devrais deja fonder mon propre foyer puisque les conditions etaient reunies: un petit ami, acceptation des parents, projets de mariage etc… Pourtant aujourd’hui j’accepte avec joie le fait d’etre seule, car je me sens en mesure maintenant de m’appuyer vraiment sur celui qui peut me rassurer (DIEU). Contrairement a ma situation d’avant, j’exigeais un soutien exagere que je n’allais jamais obtenir d’un humain. Maintenant, j’espere en Dieu et attend patiemment son plan pour moi. Je ne regrette rien et je m’accepte comme je suis, une jeune femme dotee de beaucoup de capacites et de courage d’affronter les obstacles de la vie.

  3. Avatar Kaelia dit :

    Merci Seigneur pour ce texte réconfortant .Ce n’est pas évident de vivre le célibat mais grâce a Dieu il m’aide à le surmonter et me montre qu’ en fin de compte ce n’est pas vraiment le fait d’être seule qui me dérange le plus mais le regard des autres face à cette condition (non voulu). C’est donc un défit pour moi aujourd’hui à 24 ans de combattre le regard des autres. Bon courage a vous et merci pour ces encouragements. Que Dieu soient avec nous.

  4. Avatar jo dit :

    Je suis un homme et ma solitude me pèse donc cette réflexion sans être une révélation me conforte dans mon espérance en Dieu et dans le projet qu’il a pour moi. Je trouve dommage que les occasions de rencontres entre chrétiens soient très très limités paradoxalement au 21s ? c’est terrible …

  5. Avatar Irène dit :

    Je viens de lire cette réflexion, je la trouve , porteur de beaucoup d’espoir. En effet, prendre ce temps pour remettre sa destinée entre les mains de Dieu; et d’affiner son caractère et de faire avancer est bonne chose.
    C’est vrai que c’est frustrant d’être célibataire, car ‘est vrai ne pas échangé et partager des moments agréables avec quelqu’un est difficile à supporter.
    Mais je me dis que souvent nous sommes dans des relations béquilles que nous nous concentrons tellement sur l’autre que nous nous oublions. Et parfois cette personne est tellement égoiste qu’elle ne » nous mérite même pas.
    Je suis seule, mais je vie très bien, je m’occupe de et me sors toute seule et ce n’est pas plus mal. je fais confiance à dieu et me repose sur lui entèrement.

  6. Avatar Leanne972 dit :

    slt!!je trouve cet article vraiment bien… c’est plein d’espoir..je vis un célibat (non désiré.. enfin c’est la vie) qui m’a plongé dans une vraie mélancolie je dirais meme dépression parfois…plein de questions se posent à la trentaine… mais j’essaye de toujours garder confiance dans le plan de Dieu.. mais c pas facile…donc ça fait du bien de voir le verre à moitié plutot que vide..bonne continuation
    Que dieu vous bénise…

  7. Avatar Ticolibri dit :

    Je n’ai pas vraiment de solution. Je pense qu’il faut demander à Dieu de nous armer de patiente et de confiance. Peut-être y a t-il quelque chose dans notre vie qui bloque notre percée conjugale ? Une solution, rester concentrée sur Dieu et lui demander de nous révéler des choses cachées que nous ne connaissons pas.

  8. Avatar Sylvie jordier dit :

    Super !!!!!
    Je suis tout à fait en accord avec ceci, cependant que dire aux femmes qui essaient de garder cette équilibre mais qui sont rattrapées par l’horloge biologique: à 40 ans toujours pas d’enfants….Pour ma part mes enfants m’aident en plus de cette belle philosopie que je me suis construite mais celles dont l’espoir de porter un enfant se tarie que doivent-elles faire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hymne & Louanges Populaires

Tout joyeux, bénissons le Seigneur  –  505
Tout joyeux, bénissons le Seigneur – 505
Quand le vol de la tempête …  –  527
Quand le vol de la tempête … – 527
À Jésus, je m’abandonne…  –  325
À Jésus, je m’abandonne… – 325
J’ai soif de ta présence  –  359
J’ai soif de ta présence – 359
Invoque-moi!  –  372
Invoque-moi! – 372
J’entends ta douce voix –  496
J’entends ta douce voix – 496
Dès le matin, Seigneur  –  412
Dès le matin, Seigneur – 412
À de nouveaux combats  –  346
À de nouveaux combats – 346
Miséricorde insondable  –  271
Miséricorde insondable – 271
Entre tes mains, j’abandonne  –  489
Entre tes mains, j’abandonne – 489

Articles populaires

5 versets pour faire face aux épreuves
28 août 2015
Famille, Magazine
5 versets pour faire face aux épreuves
Passez-vous en ce moment par des épreuves qui vous semblent insurmontables ? Dieu a mis à notre disposition un outil précieux pour faire face à ces situations:
Pourquoi je vais à l’église le samedi
23 octobre 2015
Famille, Magazine
Pourquoi je vais à l’église le samedi
Pour de nombreuses personnes, le fait que j’aille à l’église le samedi paraît être décalé par rapport à la tradition chrétienne du dimanche. Elles se demandent comment je peux être dans la confusion au point que j’aille à l’église le «mauvais jour». Alors pourquoi des millions de personnes ainsi que moi-même avons-nous choisi le samedi plutôt que le dimanche? Vous trouverez ci-dessous trois raisons qui, peut-être, vous surprendront.
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
30 mai 2013
Famille, Magazine
10 personnalités Adventistes : Ben Carson (4/10)
Benjamin Solomon Carson, né le 18 septembre 1951 est un neurochirurgien américain, adventiste du 7ème jour, très engagé dans la promotion de la Santé aux Etats-Unis. Le Docteur Carson est un pionnier dans la neurochirurgie pédiatrique ;
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
20 octobre 2014
Famille, Magazine
Ted Wilson déclare que Satan essaye de détruire l’église adventiste
Rester fidèle alors que Satan utilise tous les moyens disponibles, pour tenter de détruire l’Église Adventiste et neutraliser sa mission
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
12 juin 2015
Famille, Magazine
Dimanche : jour de culte imposé aux Etats-Unis ! Une simple proposition ?
Une sénatrice de l'état d'Arizona nommée Sylvia Allen a fait une proposition : obliger les américains à assister à un service de culte le dimanche afin d'enrayer le déclin moral de la société américaine.

Hymnes et Louanges populaires

Tout joyeux, bénissons le Seigneur  –  505
Tout joyeux, bénissons le Seigneur – 505
Quand le vol de la tempête …  –  527
Quand le vol de la tempête … – 527
À Jésus, je m’abandonne…  –  325
À Jésus, je m’abandonne… – 325
J’ai soif de ta présence  –  359
J’ai soif de ta présence – 359
Invoque-moi!  –  372
Invoque-moi! – 372
J’entends ta douce voix –  496
J’entends ta douce voix – 496
FERMER