La famille c’est sacré

Oct 28, 2011

Vous avez sans doute vu la nouvelle publicité d’une enseigne de chaussures française.

Trois slogans attirent le regard autour d’images illustrant des familles d’aujourd’hui :

 

 

1. « Comme disent mon papa, ma maman et la troisième femme de mon papa, la famille c’est sacré. »

2. « Comme disent mes deux mamans, la famille c’est sacré. »

3. « Comme disent ma maman et son petit copain qui a l’âge de mon grand frère, la famille c’est sacré. »

 

Depuis le lancement de cette campagne, les commentaires des internautes pour ou contre sont très nombreux sur la page facebook de la marque. A tel point que des articles sont parus dans la presse sur le sujet et une émission télé a été consacrée à la famille d’aujourd’hui avec en introduction les visuels de la campagne de pub.

 

Pour répondre aux attaques de ceux qui s’opposent aux messages divulgués, un communiqué repris dans le journal Libération a été publié : « A l’heure où les divorces sont de plus en plus nombreux en France, où le mariage homosexuel vient d’être légalisé à New York, Eram met les pieds dans le plat et affiche dans la rue et les magazines des portraits de familles comme on ne les montre jamais dans la publicité : déstructurées, recomposées, éclatées, décomposées. Des enfants qui ont deux mamans, d’autres qui ont un père, une mère et trois belles-mères, d’autres encore dont le beau-père a l’âge d’être leur grand frère. La ‘vraie’ vie, quoi. Mais si les familles explosent, l’esprit de famille reste. Car quoi qu’il en soit : la famille c’est sacré. »

 

Pour Eram, il ne s’agit pas uniquement de valoriser un « modèle de parentalité » ou « refléter notre société », il est question de la famille et la famille c’est sacré. Il est vrai que la famille du 21ème siècle ne ressemble plus au modèle de la création et qu’elle paraît plus tolérante, plus en phase avec nos vies sans barrières, ni tabous.

 

Le vrai problème vient de ce que Dieu n’a plus sa place dans notre société. N’ayant plus de repères, l’homme et la femme ont bien du mal à remplir les fonctions morales et spirituelles les plus élémentaires pour vivre une vie normale et heureuse. Nous pouvons le constater à tous les niveaux de la vie sociale, mais surtout pour ce qui concerne la famille. Le noyau familial n’est plus cette première école où les enfants peuvent apprendre ce qui est bon et ce qui est juste.

 

Plus que jamais la famille est en péril. Et qui dit famille en péril dit Eglise à la dérive. Comme le dit Ellen White dans Foyer Chrétien « La société est composée de familles, et sera ce qu’en feront les chefs de ces dernières.

 

C’est du cœur que procèdent « les sources de la vie », et le cœur de la société, de l’Église ou de la nation, c’est la famille. Le bien-être de la société, les progrès de l’Église, la prospérité de l’État dépendent des influences familiales» .

 

Romains 12 :1-2 déclare «Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.».

 

Comme l’indique la publicité, la famille c’est sacré. Au sens spirituel du terme, la famille est sacrée car bénie de Dieu. C’est le lieu par excellence dans lequel on acquiert des valeurs et où l’on apprend à établir des relations étroites avec Dieu et avec les autres. C’est surtout l’endroit où on apprend à devenir un chrétien, c’est à dire quelqu’un qui parle et vit le Christ. La famille est le centre de formation où les enfants apprennent à se confier en Dieu, les parents apprennent à vivre conformément à 1 Corinthiens 13.

 

Pourrons nous instruire l’enfant sur ce que dit la Parole de Dieu en ayant une vie qui y est totalement opposée ?

 

En tant que chrétiens, que nous soyons des parents ou pas, nous devons maintenir une identité claire, à la fois dans ce que nous croyons et ce que nous vivons.

 

1 Pierre 2 : 9, 12 « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière… Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes oeuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera.

 

Les citations bibliques correspondent à la version Le Semeur.

En savoir plus

A propos de  l’auteur

adventadmin adventadmin

en apprendre plus

Article liée

Partage

Laisser un commentaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FERMER

Pin It on Pinterest

Share This

Partage

Partagez cet article avec vos amis!

Partage

Partagez cet article avec vos amis!